Potée de verdure

Un accompagnement ou un plat unique très réconfortant et de saison avec son lot de légumes : chou frisé, navet, pomme de terre, oignon et la garniture aromatique qui va bien…

Pour 4 personnes :

  • 1/2 chou frisé ou les feuilles vert clair d’un petit chou frisé (je garde les grandes feuilles vert foncé pour les farcir)
  • 2 belles pommes de terre coupées en quartiers
  • 1 bel oignon
  • 2 beaux navets coupés en cubes moyens
  • 2 petites gousses d’ail dégermé et haché
  • 1 cube de bouillon de légumes dégraissé (Jardin Bio)
  • 1 petite branche de céleri avec ses feuilles
  • 1 cuillère à café des épices suivantes : ras-el-hanout jaune, paprika fumé, gingembre en poudre, cumin et graines de coriandre.
  • Huile d’olive, poivre du moulin, pas de sel.

Faites blanchir les feuilles de chou vert rincées dans une casserole d’eau salée. Égouttez-les puis coupez-les en larges tranches. Écrasez les graines de coriandre au pilon, à défaut, avec le dos d’une cuillère à soupe dans une assiette creuse.

Dans un grand faitout, faites chauffer l’huile d’olive.

Hachez l’oignon, la branche de céleri et l’ail. Faites-les revenir dans l’huile avec les épices ainsi que le bouillon de cube à feu doux. Une fois que le tout a bien sué, ajoutez les cubes de navets. Mélangez le tout et laissez cuire encore quelques minutes à couvert.

Ajoutez le chou et couvrez avec environ 25 cl d’eau, afin de bien diluer le bouillon et la garniture aromatique. Ajoutez enfin les quartiers de pomme de terre et laissez-cuire le tout jusqu’à ce que ces dernières soient bien fondantes.

Rectifiez l’assaisonnement et servez sans attendre avec un riz complet aux lentilles simplement cuits à la vapeur ou une saucisse de Morteau, pour les viandards !

Et du bon pain, pour saucer !

 

 

 

Publicités

Courge spaghetti Selvatica

Le panier de l’AMAP rebelle toujours des trésors aussi ludiques que délicieux. Aujourd’hui, c’est la courge spaghetti qui, comme son nom l’indique, va nous surprendre autant que nous régaler… À table !

  • 1 courge spaghetti
  • 300 gr de champignons de Paris
  • 100 gr de Gorgonzola bien crémeux
  • 1 bel oignon taillé en lamelles
  • 1 gousse d’ail dégermée et hachée
  • ½ branche de céleri hachée
  • Quelques branches de persil plat
  • 1 bouillon de légumes (Jardin Bio)
  • 1 citron jaune
  • 1 verre d’eau chaude
  • Huile d’olive
  • Gros sel et poivre du moulin

Préchauffez votre four à 200°C. Coupez en deux la courge spaghetti et videz-la de ses pépins. Placez-la dans un plat allant au four dans lequel vous aurez mis un fond d’eau chaude, afin que la courge ne se dessèche pas.

Versez un filet d’huile d’olive sur la courge et agrémentez-la de quelques branches de thym, ainsi que d’une pincée de sel et de poivre.

La courge est cuite lorsque la pointe d’un couteau s’enfonce sans résistance dans la chair (environ 50 min de cuisson).

Pour accentuer l’effet « cuisson vapeur », ajouter près du plat un petit verre d’eau chaude.

 

Épluchez les champignons puis rincez-les dans un petit saladier d’eau agrémenté du jus d’un demi citron.

Coupez-les en lamelles pas trop fines et réservez-les.

Dans une poêle, faites chauffer deux belles cuillères à soupe d’huile d’olive. Faites-y suer à feu doux les lamelles d’oignon, l’ail et le céleri branche hachés, une pincée de gros sel et un tour de moulin de poivre.

Lorsque le tout a bien fondu, ajoutez les lamelles de champignons dans la poêle. Pressez le demi citron restant, afin que le tout ne noircisse pas. Laissez cuire à couvert quelques minutes. Les champignons auront lâché leur eau de végétation. Ajoutez le bouillon cube de légumes et faites-le fondre en remuant.

Faites sauter le tout jusqu’à complète réduction. Parsemez de persil plat ciselé.

À l’aide d’une fourchette, grattez la chair de la courge et vous verrez qu’elle s’effilochera en autant de spaghetti ! Réservez.

Coupez le Gorgonzola en cubes. Garnissez la courge de la poêlée de champignons et ajoutez les cubes de Gorgonzola. Faites gratiner jusqu’à ce que le fromage fonde.

Servez immédiatement avec du riz blanc.

 

 

 

 

Clafoutis aux abricots

Cette recette est d’une simplicité biblique ! J’ai eu le plaisir de la partager via le site Kitchen Connection qui me fait l’amitié de m’intégrer en tant qu’animatrice française de master class de cuisine, après les Madeleines Franglaises et là, je me suis dit qu’il fallait la partager avec vous, en ce bel été.

On peut la réaliser avec les enfants (je vais bientôt m’y intéresser hi, hi) et surtout, on peut mettre les fruits qui nous font plaisir : figues, nectarines, pêches… Lorsqu’on choisit la pomme, le clafoutis retrouve ses racines berrichonnes et s’appelle alors Flognarde, dont je vous avais donné ma version il y a un petit temps déjà et que je remets ici .

Je vous propose également à la fin une variante sans lactose… suspens…!

Pour 6 personnes :

500 gr d’abricots

3 œufs

40 cl de lait ½ écrémé

15 gr de beurre ½ sel fondu

10 cl de crème liquide entière

120 gr de sucre

120 gr de farine

1 cuillère à soupe d’extrait de vanille ou les graines d’une gousse

1 petite cuillère à café d’eau de fleur d’oranger

– Préchauffez le four à 180°C.

– Lavez et coupez les abricots en deux, en les dénoyautant. Placez-les dans un plat à gratin assez profond.

– Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre, l’eau de fleur d’oranger et la vanille. Faites chauffer le lait, la crème et le beurre jusqu’à ce que ce dernier fonde. Mélangez intimement.

– Finissez en incorporant la farine. Fouettez le tout afin d’obtenir un appareil homogène et sans grumeau.

– Versez-le sur les abricots, juste assez pour les immerger et enfournez pour 35 à 40 min. Votre clafoutis est cuit lorsqu’il est doré que la pointe du couteau ressort sèche du gâteau.

Servez tiède.

Pour le reste d’appareil à clafoutis, il sera tout à fait parfait en crêpes. Au besoin, ajoutez une petite cuillère de farine pour l’épaissir.

Variante : Pour ceux qui ne consommeraient pas de lait de vache, vous pouvez aisément et largement le remplacer par 40 cl de lait de coco et 20 cl de crème de coco (j’ai bien aimé les briquettes de la marque Bjorg). Faites la recette comme énoncée et zou !

Le résultat : Un clafoutis plus digeste, un goût peu prononcé de coco qui ne masque pas les parfums de vanille et de fleur d’oranger.

Ma quiche aux légumes d’hiver

Pour plus de réconfort en ces temps de froidure…

Si vous optez une abaisse de pâte brisée du commerce, deux marques selon moi ont une composition satisfaisante, après maintes recherches :

  •  « Marie, 100% d’ingrédients naturels » et surtout pas celle estampillée « tout simplement », qui est trompeuse, car elle contient notamment, de l’huile de palme.
  • La seconde marque je vous recommande est Picard, parce que la surgélation permet d’éviter l’ajout de gélifiant ou autre conservateur.

Bien entendu, vous pouvez la réaliser à la maison comme suit :

– 170 gr de farine tamisée

– 85 gr de beurre froid en dés

– 1 jaune d’œuf

– 6 cl d’eau

– 2 gr de sel

Mélangez d’abord la farine et le sel. Puis ajoutez les dés de beurre froid. Effritez le tout entre vos doigts jusqu’à ce que le tout prenne une belle couleur ivoire et que les dés de beurre ont la taille de petits pois.

Creusez un puits et versez-y le jaune d’œuf et l’eau. Liez le tout à la fourchette ou au doigt.

Travaillez la pâte à la main quelques instants pour obtenir une texture souple et non collante. Étalez-la immédiatement sur votre moule. Piquez-la à la fourchette et mettez-la au réfrigérateur au moins 20 minutes pour l’empêcher de se rétracter, le temps de préparer la garniture par exemple.

Pour la garniture :

– 1 abaisse de pâte brisée de bonne qualité (Marie ou Picard) ou faite maison

– 2 beaux poireaux émincés (avec le vert !)

– 1 verre de petits pois surgelés

– 1 bel oignon coupé en 2 et tranché en lamelles fines

– 1 petite gousse d’ail dégermée et hachée

– 1 cuillère à café de Ras-el-Hanout jaune

– 200 gr de fleurettes de brocoli

– 50 gr de parmesan râpé + 50 gr d’emmenthal râpé

– 15 cl de crème liquide + 5 cl de lait

– 1 œuf

– Huile d’olive, sel gris de Guérande, poivre noir du moulin

Préchauffez votre four à 180°C. Dans une grande poêle, faites chauffer un beau filet d’huile d’olive avec l’oignon en lamelles, les poireaux avec le sel, le poivre et le Ras-el-Hanout. Faites suer sur feu moyen.

Ajoutez les petits pois et les fleurettes de brocolis. Faites cuire en leur conservant un léger croquant.

Préparez la crème en battant l’œuf avec la crème, le lait et le parmesan. Salez peu et poivrez généreusement. Ajoutez du lait pour l’allonger si besoin.

Étalez votre pâte brisée sur le moule à tarte et piquez-la avec une fourchette. Étalez la préparation aux légumes sur le fond de tarte et versez dessus la crème. Parsemez d’emmenthal râpé et enfournez jusqu’à ce que la pâte soit dorée lorsque vous la soulevez du moule (environ 40 minutes).

Servez tiède avec une salade de mâche assaisonnée d’une vinaigrette à l’orange -> 1 CS moutarde + 2 CS d’huile d’olive + le jus d’une orange + sel + poivre.

15975086_10209643409016864_1598364402018458227_o

 

Tarte aux poires caramélisées au romarin

Une belle et bonne tarte automnale, bien réconfortante et gourmande avec ses fruits caramélisés et rafraîchie par le romarin…

Pour 6 personnes :

  • 1 abaisse de pâte sablée maison ou Picard (car sans conservateur ni alcool ni E…)
  • 3 belles poires comice coupées en cubes
  • 2 belles cuillères à soupe de sucre vergeoise
  • 60 gr de beurre doux de baratte
  • 2 pincées de fleur de sel
  • Quelques brins de romarin

Faites cuire à blanc votre pâte sablée, en la lestant avec des légumes secs sur une bande de papier sulfurisé, pendant 25 minutes à 180°c.

Épluchez et coupez les poires en cubes. Arrosez-les de jus de citron afin qu’elles ne noircissent pas. Dans une poêle, faites fondre le beurre et jetez-y vos cubes de poires. Ajoutez la vergeoise et remuez juste assez pour enrober les poires. Faites caraméliser à feu vif puis effritez quelques brins de romarin et saupoudrez de fleur de sel.

Versez les poires caramélisées sur le sablé et remettez au four pour quelques minutes.

Servez tiède avec une boule de glace vanille.

fullsizerender-5

Potimarron rôti aux noisettes et amandes

Parce qu’on a besoin de se réchauffer pendant que les feuilles tombent après avoir flamboyé aux branches des arbres… L’été nous donne rendez-vous l’année suivante et l’automne prend la relève en nous offrant des légumes chaleureux, généreux et goûteux dont : les courges !

L’an dernier, j’avais découvert la courge shiatsu et son incroyable goût d’agneau après cuisson, utilisée également en farce pour du chou vert ici.

Aujourd’hui, je veux partager avec vous une cucurbite qui sent bon l’enfance, avec sa douceur et son crémeux inimitables : le potimarron ! C’est une courge qui plaît aux enfants comme aux grands parce qu’elle est fondante et légèrement sucrée.

J’ai choisi de la rôtir avec quelques aromates puis… puis… :

Pour 6 personnes :

  • 1 petit potimarron (biologique, de préférence, afin de pouvoir en consommer la peau)
  • 4 gousses d’ail
  • Quelques branches de thym
  • De l’huile d’olive
  • Sel et poivre
  • 50 gr de noisettes et 50 gr d’amandes non émondées

Préchauffez votre four à 200°c. Rincez votre potimarron, coupez-le en 4 et épépinez-le.

Placez-le dans un plat allant au four et arrosez-le d’un beau filet d’huile d’olive. Ajoutez les gousses d’ail épluchées, dégermées et coupées en deux, ainsi que les branches de thym, le sel et le poivre.

Astuce : Afin que le potimarron ne se dessèche pas, pensez à placer un petit verre d’eau dans le four pendant la cuisson, pour conserver l’humidité nécessaire à la cuisson, comme une cuisson vapeur.

Enfournez le potimarron pour 50 minutes.

Pendant ce temps, torréfiez à sec les noisettes et les amandes dans un poêle avec une spatule en bois sans cesser de remuer, jusqu’à ce qu’elles dégagent un parfum de noix grillées. Hachez-les grossièrement.

Découpez le potimarron en tranches et disposez-les harmonieusement sur les assiettes ou une planche. Ajoutez les noisettes et amandes torréfiées et hachées, l’ail fondant, l’huile d’olive du plat de cuisson, infusée du thym et de l’ail. Rectifiez l’assaisonnement et versez un dernier filet d’huile d’olive.

Servez tiède.

fullsizerender-2

Gâteau moelleux choco-figues

Voici une variante de mon précédent gâteau, inspiré de mon Elle à Table, dont j’ai revu les quantités de sucre et l’accompagnement aux fruits ! On a toujours ce goût-là de l’enfance : TROP BIEN !

Kinder Délice

Pour 6 à 8 personnes :

Pour le gâteau :

  • 80 gr de cacao non sucré (en bio et équitable, c’est l’idéal)
  • 6 œufs
  • 200 gr de poudre de noisettes
  • 100 gr de sucre cassonade + 50 gr de sucre vanillé maison
  • 1 belle cuillère à café de poudre de vanille Bourbon
  • 2 cuillères à café de levure

Pour les figues au sirop :

  • Une dizaine de figues
  • 2 cuillères à soupe de sucre + 10 cl d’eau
  • 1 cuillère à café de vanille + 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

Pour le glaçage :

  • 200 gr de chocolat noir à pâtissier en petits morceaux
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 4/5 tours de moulin de sel

Faites votre sirop en faisant chauffer le sucre, l’eau, la vanille et l’eau de fleur d’oranger. Laissez réduire quelques minutes, puis versez sur les figues tranchées en lamelles.

img_4649

Faites chauffer la crème liquide dans une petite casserole.Versez-y hors du feu le chocolat et remuez à la maryse juste pour lisser le mélange. Ajoutez le sel et mélangez. Laissez tiédir à température ambiante.

Préchauffez le four à 170°. Beurrez un moule rond (diamètre 20cm) et chemisez-le de papier sulfurisé.

Rassemblez tous les ingrédients pour le gâteau dans le bol d’un robot ou dans un saladier et battez jusqu’à ce que l’appareil soit homogène.

Versez-le dans le moule et enfournez 50 mn.

Laissez-le refroidir avant de démouler. Coupez le gâteau en 2 et disposez vos lamelles de figues au sirop. Refermez le gâteau puis étalez le glaçage au chocolat.

Et bon appétit à l’heure du goûter ou pour une fête entre copains !

fullsizerender  img_4660

 

Mon Ketchup

C’est la journée internationale du #Hamburger ! Et ouais ! En plus, la météo s’y prête… Comment ça, je suis de mauvaise foi ?! Alors, on commence par la sauce indissociable de ce sandwich réellement universel et goûteux, si on y met les bons produits : le ketchup !

En voici ma version. Express et pas chère : qui dit mieux ?

Pour environ 4 burgers :

  • 1 bel oignon
  • 1 boîte de tomates pelées au jus ou 5 à 6 tomates olivettes en saison
  • 1 cuillère à soupe rase de cassonade
  • 1 cuillère à café de paprika
  • Huile d’olive, sel et poivre du moulin

Faites suer puis caraméliser un bel oignon dans une cuillère à café d’huile d’olive.

Ajoutez les tomates. Assaisonnez cette sauce d’une cuillère à soupe rase de sucre cassonade + sel + poivre et le paprika.

Faites compter à couvert en remuant pour réduire le jus jusqu’à obtenir une consistance épaisse.
Mixez le tout (facultatif) et régalez-vous de ce ketchup avec frites, burger etc… Maison, bien sûr.

ketchup-maison burger

Sauce aux tomates rôties

Avec les dernières tomates de la saison ou les premières olivettes…

Pour 4 à 6 personnes :

  • 1 kg de tomates grappe bien mûres
  • 2 beaux oignons rouges
  • 4 gousses d’ail épluchées et dégermées
  • Quelques feuilles de laurier
  • 2 cuillères à café d’herbes de Provence
  • Huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  • Gros sel et poivre du moulin

Préchauffez votre four à 200°C.

Dans un large plat allant au four, versez un beau filet d’huile d’olive ainsi qu’une pincée de gros sel, quelques tours de moulin à poivre et un peu d’herbes de Provence.

Posez sur ce lit aromatique vos tomates coupées en quartiers en les pressant légèrement, les oignons rouges coupés en lamelles, les gousses d’ail, les feuilles de laurier et le reste d’herbes de Provence. Finissez en versant un autre généreux filet d’huile d’olive et deux cuillères à soupe d’eau. Salez et poivre selon votre goût.

tomates-roties-2

Secouez légèrement le plat afin d’enrober le tout et enfournez pour 45 minutes environ, en donnant un coup de cuillère en bois à mi-cuisson pour mélanger (un peu) la sauce. Celle-ci doit être à la fin juteuse et légèrement caramélisée sur les bords. Les tomates auront confit dans l’huile, leur jus et les aromates.

tomates-roties

Servez sans attendre sur des spaghetti al dente, avec du parmesan fraîchement râpé.

Gâteau choco-fruits rouges

Sans farine et moins sucré, mais pas sans plaisir, avec bel insert aux fruits rouges ! Merci à mon Elle à Table, dont j’ai revu les quantités de sucre ! Le résultat est surprenant, on aurait dit ça, mais en vachement mieux :

Kinder Délice

Pour 6 personnes :

Pour le gâteau :

  • 80 gr de cacao non sucré (en bio et équitable, c’est l’idéal)
  • 6 œufs
  • 200 gr de poudre d’amandes ou de noisettes
  • 100 gr de sucre cassonade + 50 gr de sucre vanillé maison
  • 1 belle cuillère à café de poudre de vanille Bourbon
  • 2 cuillères à café de levure

Pour l’insert aux fruits rouges :

  • 250 gr de framboises et de groseilles ou de fruits rouges surgelés
  • 2 feuilles de gélatine
  • 1 petite cuillère à soupe de sucre vanillé
  • 1 cuillère à soupe d’eau

Pour le glaçage :

  • 200 gr de chocolat noir à pâtissier en petits morceaux
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 4 tours de moulin de sel
  • 100 gr de mûres et 100 gr de myrtilles pour la décoration, 1 branche de groseilles

Ramollissez la gélatine dans un bol d’eau froide. Pendant ce temps, préparez votre insert en mettant dans une casserole les fruits rouges, le sucre et l’eau et faites porter à petite ébullition. Écrasez bien les fruits à la fourchette. Passez le tout dans une petite passoire en prenant soin de bien écraser les fruits à l’aide d’une petite cuillère pour récupérer la purée et le jus des fruits. Ajoutez-y la gélatine et versez le tout dans une assiette creuse du diamètre de votre moule et faites prendre au froid environ 1h30.

Faites chauffer la crème liquide dans une petite casserole.Versez-y hors du feu le chocolat et remuez à la maryse juste pour lisser le mélange. Ajoutez le sel et mélangez. Laissez tiédir à température ambiante.

Préchauffez le four à 170°. Beurrez un moule rond (diamètre 20cm) et chemisez-le de papier sulfurisé.

Rassemblez tous les ingrédients pour le gâteau dans le bol d’un robot ou dans un saladier et battez jusqu’à ce que l’appareil soit homogène.

Versez-le dans le moule et enfournez 50 mn.

Laissez-le refroidir avant de démouler. Coupez le gâteau en 2 et posez-y votre insert aux fruits rouges. Étalez le glaçage au chocolat. Disposez harmonieusement les mûres, les myrtilles et terminez par la tige de groseille. Saupoudrez d’un peu de sucre glace.

Servez-le au goûter, pour un anniversaire !

gateau-choco-1 gateau-choco-2