Ma soupe toute orange

Parce qu’il nous faut des vitamines en ces temps de grands frimas ! Tous les bienfaits d’ épices chaudes et corsées, alliés à la douceur du potiron et de la carotte feront de cette soupe un plat aussi réconfortant que bénéfique.

Pour environ 2 litres de soupe :

  • 1 belle tranche de potiron
  • 1 bel oignon
  • 1 pomme de terre
  • 3 carottes
  • Huile d’olive
  • 1 bouillon cube de légumes dégraissé de Jardin Bio
  • 1 cuillère à café des épices suivantes : curcuma, carvi, cumin et gingembre en poudre
  • De la cannelle selon votre goût
  • Sel et poivre du moulin

Épluchez tous vos légumes et coupez-les en gros morceaux, l’oignon en tranches épaisses.

Placez-les dans une grande marmite avec 4 belles cuillères à soupe d’huile d’olive, le bouillon cube et les épices et faites suer le tout en remuant souvent, à feu moyen.

Quand les légumes ont commencé à rendre un peu d’eau, remuez à nouveau et laissez-les saisir légèrement à couvert, sans attacher. Remuez souvent, tout cela pendant 10 minutes.

Quand ils commencent à fondre, mouillez d’eau à hauteur et laissez cuire à petit feu pendant 30 minutes.

Mixez la soupe avec un mixeur plongeant et rectifiez l’assaisonnement. Servez sans attendre !

Variante : Si vous voulez donner un tour asiatique à cette soupe, ajoutez 15 cl de lait de coco et ciselez quelques brins de coriandre et hop ! Vous voilà transportés en Thaïlande !

  

 

Publicités

Potée de verdure

Un accompagnement ou un plat unique très réconfortant et de saison avec son lot de légumes : chou frisé, navet, pomme de terre, oignon et la garniture aromatique qui va bien…

Pour 4 personnes :

  • 1/2 chou frisé ou les feuilles vert clair d’un petit chou frisé (je garde les grandes feuilles vert foncé pour les farcir)
  • 2 belles pommes de terre coupées en quartiers
  • 1 bel oignon
  • 2 beaux navets coupés en cubes moyens
  • 2 petites gousses d’ail dégermé et haché
  • 1 cube de bouillon de légumes dégraissé (Jardin Bio)
  • 1 petite branche de céleri avec ses feuilles
  • 1 cuillère à café des épices suivantes : ras-el-hanout jaune, paprika fumé, gingembre en poudre, cumin et graines de coriandre.
  • Huile d’olive, poivre du moulin, pas de sel.

Faites blanchir les feuilles de chou vert rincées dans une casserole d’eau salée. Égouttez-les puis coupez-les en larges tranches. Écrasez les graines de coriandre au pilon, à défaut, avec le dos d’une cuillère à soupe dans une assiette creuse.

Dans un grand faitout, faites chauffer l’huile d’olive.

Hachez l’oignon, la branche de céleri et l’ail. Faites-les revenir dans l’huile avec les épices ainsi que le bouillon de cube à feu doux. Une fois que le tout a bien sué, ajoutez les cubes de navets. Mélangez le tout et laissez cuire encore quelques minutes à couvert.

Ajoutez le chou et couvrez avec environ 25 cl d’eau, afin de bien diluer le bouillon et la garniture aromatique. Ajoutez enfin les quartiers de pomme de terre et laissez-cuire le tout jusqu’à ce que ces dernières soient bien fondantes.

Rectifiez l’assaisonnement et servez sans attendre avec un riz complet aux lentilles simplement cuits à la vapeur ou une saucisse de Morteau, pour les viandards !

Et du bon pain, pour saucer !

 

 

 

Courge spaghetti Selvatica

Le panier de l’AMAP rebelle toujours des trésors aussi ludiques que délicieux. Aujourd’hui, c’est la courge spaghetti qui, comme son nom l’indique, va nous surprendre autant que nous régaler… À table !

  • 1 courge spaghetti
  • 300 gr de champignons de Paris
  • 100 gr de Gorgonzola bien crémeux
  • 1 bel oignon taillé en lamelles
  • 1 gousse d’ail dégermée et hachée
  • ½ branche de céleri hachée
  • Quelques branches de persil plat
  • 1 bouillon de légumes (Jardin Bio)
  • 1 citron jaune
  • 1 verre d’eau chaude
  • Huile d’olive
  • Gros sel et poivre du moulin

Préchauffez votre four à 200°C. Coupez en deux la courge spaghetti et videz-la de ses pépins. Placez-la dans un plat allant au four dans lequel vous aurez mis un fond d’eau chaude, afin que la courge ne se dessèche pas.

Versez un filet d’huile d’olive sur la courge et agrémentez-la de quelques branches de thym, ainsi que d’une pincée de sel et de poivre.

La courge est cuite lorsque la pointe d’un couteau s’enfonce sans résistance dans la chair (environ 50 min de cuisson).

Pour accentuer l’effet « cuisson vapeur », ajouter près du plat un petit verre d’eau chaude.

 

Épluchez les champignons puis rincez-les dans un petit saladier d’eau agrémenté du jus d’un demi citron.

Coupez-les en lamelles pas trop fines et réservez-les.

Dans une poêle, faites chauffer deux belles cuillères à soupe d’huile d’olive. Faites-y suer à feu doux les lamelles d’oignon, l’ail et le céleri branche hachés, une pincée de gros sel et un tour de moulin de poivre.

Lorsque le tout a bien fondu, ajoutez les lamelles de champignons dans la poêle. Pressez le demi citron restant, afin que le tout ne noircisse pas. Laissez cuire à couvert quelques minutes. Les champignons auront lâché leur eau de végétation. Ajoutez le bouillon cube de légumes et faites-le fondre en remuant.

Faites sauter le tout jusqu’à complète réduction. Parsemez de persil plat ciselé.

À l’aide d’une fourchette, grattez la chair de la courge et vous verrez qu’elle s’effilochera en autant de spaghetti ! Réservez.

Coupez le Gorgonzola en cubes. Garnissez la courge de la poêlée de champignons et ajoutez les cubes de Gorgonzola. Faites gratiner jusqu’à ce que le fromage fonde.

Servez immédiatement avec du riz blanc.