Mœlleux au chocolat, cœur coulant

Pour 8 coulants :

– 150 gr. de chocolat noir à pâtisser

– 150 gr. de beurre (dont 30 gr. de beurre demi-sel)

– 50 gr. de farine tamisée (pour éviter les grumeaux)

– 100 gr. de sucre glace

– 2 cuillères à café de vanille en poudre (celle de la marque bio Cook)

– 3 petits œufs

Préchauffez votre four à 180°c.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre glace et la vanille.

Préparez votre bain-marie : Dans une casserole, faites chauffer de l’eau (elle ne doit pas bouillir), et posez dessus un cul-de-poule ou un autre saladier contenant le chocolat et le beurre. Il ne doit pas toucher l’eau. Ainsi, vous ferez fondre plus doucement le beurre et le chocolat.

Ajoutez au fouet les œufs un à un dans votre mélange de farine, jusqu’à obtenir une pâte lisse et diablement vanillée…

11741290_10205808125737179_556529930920740550_o

Puis, incorporez le mélange fondu beurre-chocolat et mélangez intimement.

Versez la pâte au chocolat dans des moules (beurrés s’ils ne sont pas en silicone) et faites cuire entre 8 et 12 minutes.

Si vous voulez un large cœur coulant, faites cuire 9 minutes : les bords sont cuits et un œil se forme au centre.

Petit plus : Servez avec des brisures de dragées pour donner du croquant et puis, le temps du goûter aussi est festif !

Mœlleux Chocolat

 

Je le présente ici dans un verre, parce que j’ai raté le démoulage (ah ah ah !) et HOP ! Pas vu, pas pris, je te régale quand même !

ENJOY !

 

Publicités

Tarte exotique aux fraises

Je propose une adaptation de la recette de tarte exotique de Mélanie Dupuis (ma prof de stage de pâtisserie) dans son excellent livre, « Le Grand Manuel du Pâtissier » (Éd. Marabout). Voici ce que j’ai réalisé :

11741207_10205686963348195_6162421492251728657_o

Mon adaptation consiste en l’ajout de fraises, les dernières de la saison et moins de coco. J’espère que vous vous en régalerez autant que moi. Avec un peu de temps devant vous et une belle envie de fruits, vous devriez y arriver !

Pour 6/8 personnes :

– 1 abaisse de pâte sablée du commerce ou maison

– 1/2 pêche blanche

– 1 fruit de la passion

– 2 barquettes de petites fraises

– De la vanille en poudre

– Du sucre glace

Pour la crème coco :

– 40 gr. de beurre pommade (il s’agit de beurre ramolli)

– 30 gr. de sucre

– 50 gr. de coco râpée

– 1 œuf

– 10 gr. de farine ou de Maïzena

Pour le crémeux à la mangue :

– 125 gr. de purée de mangue

– 1 œuf entier et 1 jaune

– 25 gr. de sucre

– 1 feuille de gélatine (j’utilise de la gélatine bovine, moins « forte » que celle du commerce, porcine. Ainsi, j’ai moins la sensation de gelée mais de crème).

– 30 gr. de beurre.

Pour le crémeux au fruit de la passion :

– 125 gr. de purée de passion

– 1 œuf entier et 1 jaune

– 25 gr. de sucre

– 1 feuille de gélatine (la même que précédemment)

– 30 gr. de beurre

Remarque : Pour les purées de fruits, je les achète chez G. DETOU au 58 rue Tiquetonne 75002 Paris. Vous verrez, c’est la caverne d’Ali Baba de la mangeaille !

IMG_2022

Pour la poudre de vanille, je l’achète chez Naturalia, dans la marque bio « Cook » :

IMG_2024

Préchauffez votre four à 160°C.

1- Réalisez la crème coco en mélangeant bien le beurre pommade avec le sucre jusqu’à obtenir la consistance d’une crème. Puis, ajoutez la coco râpée, l’œuf et la farine. Mélangez le tout en veillant à ne pas y incorporer trop d’air.

Coulez cette crème sur votre fond de pâte sablée et faites-cuire entre 20 et 30 minutes. Le tout sera cuit lorsque la pâte est dorée de toutes parts. Réservez.

2- Réalisez le crémeux mangue : Réhydratez la gélatine dans un bol d’eau froide.

Versez la purée de mangue dans une casserole et faites bouillir à feu moyen. Fouettez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez sur ce mélange la moitié de la purée de mangue et continuez de fouetter (pour éviter les grumeaux).

Reversez le tout dans la casserole, toujours en fouettant. Dès la première ébulliton, retirez le mélange du feu. Ajoutez le beurre et la gélatine. Fouettez jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Débarrassez dans un bol ou une assiette creuse et laissez prendre au froid pendant quelques heures.

3- Réalisez le crémeux passion de la même manière que pour le crémeux mangue.

4- Au moment de dresser, équeutez et coupez les fraises à la leur base puis en 2. Découpez également en petits cubes votre demie pêche (on appelle ça une brunoise). Pochez vos crémeux sur le fond de tarte sablée.

DSC00052

Disposez harmonieusement les morceaux de fraises sur les touches de crémeux aux fruits. À l’aide d’une petite cuillère, étalez un peu de crémeux sur le rebord de la tarte puis faites-en en alignant le reste de fraises entières.

Disposez de la pulpe de passion sur la tarte, saupoudrez de vanille en poudre puis de sucre glace tamisé. Remmettez au froid jusqu’au moment de servir.

Très très bon appétit, les gourmands !

IMG_2019  IMG_2015

 

Pâte sablée

C’est la recette de Mélanie Dupuis dans son super bouquin dont je vous ai déjà parlé :

9782501099783-G

Pour 8 personnes :

– 200 gr. de farine

– 70 gr. de beurre doux bien froid

– 1 gr. de sel

– 70 gr. de sucre glace

– 1 œuf

Mélangez la farine et le sel. Ajoutez le beurre froid en petits cubes. Frottez l’ensemble entre vos doigts pour obtenir la texture du sable, sans écraser.

Ajoutez le sucre glace et agglomérez le tout avec l’œuf. Faites une boule que vous aplatirez avant de la filmer. Laissez reposer au moins 2h avant utilisation, idéalement jusqu’au lendemain.

« Chlada Mechouiya » ou Salade de poivrons grillés et tomates

Pour 4 personnes :

– 1 kg de poivrons verts et rouges

– 4 tomates grappe

– Huile d’olive

– Vinaigre de Xérès

– Fleur de sel et poivre du moulin

Allumez le grill de votre four à 250°C. Rincez soigneusement vos poivrons, essuyez-les puis placez-les dans un plat allant au four. Enfournez sous le grill et retournez-les régulièrement jusqu’à ce que la peau noircisse sur tous les poivrons.

Mettez vos poivrons grillées dans un sac plastique puis fermez ce dernier : la condensation en facilitera l’épluchage.

Pendant ce temps, épluchez, dégermez et hachez la gousse d’ail. Détaillez également vos tomates en quartiers ou en huitièmes et disposez-les harmonieusement sur votre plat de service.

Épluchez et épépinez vos poivrons.

Astuce : Pour bien enlever tous les pépins, passez vos poivrons épluchés sous le filet d’eau du robinet et vous verrez qu’aucun pépin n’y résiste.

Faites des lanières de poivrons en les tenant entre vos pouces et index, comme si vous vouliez déchirer une feuille de papier.

Chlada Mechouiya
Chlada Mechouiya

Ajoutez les spaghettis de poivron ainsi obtenus à vos tomates déjà découpées. Pour l’assaisonnement, mélangez l’huile d’olive, le vinaigre, la gousse d’ail, le sel et le poivre et versez sur vos légumes grillés.

Variante : Je remplace le vinaigre de Xérès par une « sorte » de vinaigre que l’on trouve en épicerie orientale. Je ne sais pas d’où vient ce goût si particulier et doux, mais c’est celui des salades de mon enfance, une Madeleine de Proust, encore 🙂

Le voici :

IMG_1999

Servez tiède ou froid, avec du bon pain, ou mieux une part de « kesra », la galette traditionnelle.

IMG_1878

« Le jeûne qui retranche et la fête qui ajoute »

Aujourd’hui, c’est l’Aïd-El-Fitr, la fête qui célèbre la fin du mois de Ramadan. Il s’agit d’un mois sacré pour les musulmans, durant lequel il leur est interdit de boire, de manger, de fumer et d’avoir des relations intimes du lever au coucher du soleil. C’est un mois durant lequel on essaie de ressentir différemment sa spiritualité, son rapport à la vie, à soi, où l’on peut prendre le temps de lire et surtout, de partager avec sa famille, ses amis etc…

IMG_1876

Ces dernières années sont particulières, dans la mesure où ce mois de jeûne se déroule l’été et que, forcément, les journées sont très longues. Le jeûne commence dès 4h30 du matin pour se rompre un peu avant 22h. Alors, pour tromper son ennui et la fatigue dus aux fortes chaleurs et l’absence de nourriture, paradoxalement, on cuisine ! Et oui : en réalité, passée la première semaine d’immersion où j’avoue que la faim et la soif se sont bien faites sentir, le corps se met au diapason de ce rythme et vous ne pouvez que le suivre. On est au ralenti, à l’écoute de ses sensations, on ne pousse pas. J’ai la chance d’être en vacances, donc il m’est plus simple de gérer. Quand je suis fatiguée, je me couche 1h ou 2, puis je vaque à mes occupations. Mais après, il faut que je cuisine. J’ai organisé un repas de rupture du jeûne, appelé « ftour » en arabe pour mes camarades Franglaises et moi-même. Ils ont joué le jeu et ont attendu le moment tardif de la rupture à 22h pour manger avec moi. C’était donc l’occasion de partager avec eux un bout de mon enfance autour d’un repas traditionnel algérien, tel que j’en ai connus petite. On a commencé avec les fameuses dattes et le verre de lait qui va bien avec, afin d’apprécier le moment de la première bouchée qui soulage et de la première gorgée désaltérante.

IMG_1870

Puis, nous avons partagé une « chlada mechouiya », composée de poivrons grillés, de tomates crues avec une vinaigrette à l’huile d’olive. Nous l’avons accompagnée de pain traditionnel levé, « Aghroum Tamentount » en kabyle (plus connu au Maroc sous le nom de « Batbout ») ainsi que de galette « Aghroum Aqouran » en kabyle, « Kesra » en arabe.

Chlada Mechouiya
Chlada Mechouiya
Aghroum Aqouran & Aghroum Tamentount
Aghroum Aqouran & Aghroum Tamentount

Nous avons poursuivi notre repas avec une des soupes traditionnelles, la chorba, pleine de légumes et d’épices pour bien se réhydrater après une chaude journée. Elle était accompagnée de ses bricks à la viande hachée, appelées « Boureks ».

IMG_1875

Évidemment, nous avons fini avec le fameux thé à la menthe et ses petits gâteaux aux amandes.

11665632_779084108855893_6262300496651315897_n

Il est important de ne pas abuser de la nourriture, de toute façon, notre corps nous dit quoi faire pour le sustenter sans l’agresser. Beaucoup pensent que le jeûneur se rue sur la nourriture dès le soleil couché, sachez que c’est physiquement impossible. On est bien trop fatigué, alors on prend son temps, on se réhydrate d’abord afin de réveiller la petite faim qui se cache. Aujourd’hui, c’est la fête, alors très belle fête en famille, entre amis, c’est un équivalent de Noël ou d’un bel anniversaire : la joie est universelle !

Crème Exotique Vegan

Pour environ 60 cl de crème :

– 1 petite banane

– 1 fruit de la passion

– 1/2 mangue

– 25 cl de lait ou de purée de coco

– 10 cl de jus de pomme bio

– Quelques gouttes de citron vert

Dans un blender, commencez par mixer la purée de coco 1 minute afin de la fouetter.

Puis ajoutez le reste des fruits coupés en petits morceaux. Mixez en continu et finissez par la pulpe de passion et le jus de pomme.

Débarrassez dans des ramequins et mettez au frais quelques heures.

Vous aurez en bouche la sensation d’une crème dessert ou d’un fromage blanc au bon goût des îles !

IMG_1969

La Rochelle, et ça va mieux !

Petit retour sur un séjour que j’avais envie de faire depuis un moment…

Grâce à la tournée des Franglaises, j’ai l’occasion de découvrir de très jolis coins de France, mais il en est un qui m’a littéralement soufflée : La Rochelle !

Comment vous dire : le port, la Tour Saint Nicolas, la Grosse Horloge, ses rues pavées et son soleil qui fait tant de bien…

Je crois qu’un retour en arrière s’impose.

Été 2010 :

Avec les copains, on décide de prendre nos guitares et nos cravates et on décide d’aller chanter nos Franglaises dans les rues du festival puis dans celles des Francofolies de la Rochelle. On est super content de rencontrer un public varié et vraiment aussi ravi que nous de se marrer autour de nos traductions de grands tubes.

Avignon-La Rochelle 186   Avignon-La Rochelle 230   Avignon-La Rochelle 244

Saison 2012/2013 :

On y a fait de belles rencontres, tant et si bien que ce théâtre de la Coursive devant lequel nous avons fredonné nos airs cet été-là, nous a accueillis par la suite 3 fois, dont une durant les Francos en 2012, le 12 juillet, pour être parfaitement précise !

En plus du reste, comme 2013 était l’année de mon mariage, mes témoins et demoiselles d’honneur m’ont fait la surprise et l’immense plaisir d’organiser mon EVJF à la Rochelle, juste après une représentation ! Chanceuse, je suis 🙂

DSC_4121

Juin 2015 :

Après une saison de fou, une série de plus de 60 dates à Bobino, un Molière et une tournée à venir plus qu’alléchante, je décide de m’offrir quelques jours de break en solo à la Rochelle, à base de farniente, de goûter rafraîchissants et de rêverie de promeneuse en solitaire.

IMG_1780

Petit tour d’horizon au bord de l’eau… À suivre…

IMG_1765