Ceci est un voyage, Episode 2

Jour 2 : C’était au temps où Bruxelles pleuvait…

Bourrasques, averses interminables et températures peu engageantes… ne nous ont pas empêchés de sortir et de profiter de la ville ! Au contraire !

À temps peu engageant, une visite s’imposait : le musée du Chocolat et du Cacao, sur la Grand-Place. Nous entrons dans une petite maison à colombages qui, de l’extérieur, ne paie pas de mine, mais d’où se dégagent de doux effluves de fleurs, de lait, de fruits… Et le chocolat dans tout ça ?

En effet, le rez-de chaussée du musée est consacré au travail du chocolatier et vous pouvez assister à la phase finale de la confection de bonbons.

Bémol : Trop de monde s’agglutine dans la très petite pièce et on a une sensation de chaîne où l’on ne profite pas vraiment de la dextérité du démonstrateur.

Je me suis consolée en savourant un spéculoos enrobé d’un très doux et très savoureux chocolat au lait fraîchement fondu, en attendant de pouvoir avoir accès à l’étage où le musée est installé. Je vous montre cette machine?

La "Fondeuse" à chocolat
La « Fondeuse » à chocolat

Une fois en haut, on découvre une enfilade de pièces consacrées à cet or noir, son histoire et on peut même goûter à quelques essences de chocolat (Pérou et Costa Rica) proposées à la dégustation, ainsi qu’une pirogue où sont présentés des paniers plein des précieuses fèves, d’origine diverses.

DSCF4108 DSCF4104

Après cette visite, nous sommes passés entre les gouttes, par la Galerie de la Reine, où sont réunies quelques belles marques luxueuses et des cafés au charme rétro. Au hasard de cette balade, nous avons trouvé une boutique MEERT : LA gaufre Ch’ti fourrée à la crème de vanille… À damner un saint! Il existe 2 boutiques à Paris, une à Roubaix , celle toute récente de Bruxelles et l’autre se trouve à Lille, la maison-mère de la marque. On peut aussi commander en ligne, si ça peut vous rassurer !

Souvent imitée, jamais égalée !

DSCF4132 DSCF4130

RDV bientôt pour le dernier jour de ce voyage gourmand à Bruxelles 🙂

Je pâtisse, tu pâtisses, nous nous régalons!

Comme annoncé depuis quelques temps sur la page Facebook du blog, j’ai (enfin) pu profiter de mon cadeau de Noël : une journée de formation en pâtisserie au sein du cadre très bucolique et néanmoins Parisien de l’Atelier des Sens.

IMG_0010 IMG_0013

Il s’agit de cours dispensés à qui veut s’initier ou s’améliorer en cuisine de toute région du monde, en pâtisserie et même en production de produits ménagers « maison ».

J’ai donc choisi la journée de pâtisserie, durant laquelle j’ai pu me frotter à quelques classiques de la pâtisserie française, qui m’auront fait prendre conscience qu’en réalité, au-delà de la technique, il y a un tour de main à attraper et après, on est comme sur des rails.

La chef qui a animé cette formation, Mélanie Dupuis, a été formidable : clarté, pédagogie, écoute et humour ont agréablement accompagné ses précieux conseils et directives.

IMG_0008

Le résultat de notre travail a été plus que gratifiant pour les pâtissiers d’un jour que nous fûmes, mais l’envie d’y retourner, forts de tout ce que nous avons appris, est encore plus vive !

Tarte chocolat-moka
St Honoré aux fraises
Baba au sirop de Noël
Mille-feuilles framboise-pistache

Alors merci, Chef ! À présent, je vais pouvoir me faire plaisir et faire plaisir 🙂

 

Le Trompe-l’œil chocolat-coco et fruits rouges compotés

OOOH ! Du boudin aux pommes pour le dessert? Mieux que ça  😀

Pour 6 Trompe-l’Œil :

– 4 cuillères à soupe de farine

– 1 cuillère à café de levure chimique

– 3 cuillères à soupe de sucre + 1 cuillère à soupe de sucre vanillé

– 2 belles cuillères à soupe de noix de coco râpée

– 3 cuillères à soupe de cacao en poudre

– 3 cuillères à soupe de pâte à tartiner

– 1 œuf

– 3 cuillères à soupe de lait

– 3 cuillères à soupe d’huile

– 300 gr. de fruits rouges surgelés ou frais (en saison)

– 1 cuillères à soupe de sucre

– 4 nectarines coupées en lamelles pas trop fines

Mélanger tous les ingrédients secs ensemble puis ajouter l’œuf, les ingrédients humides et la pâte à tartiner en dernier lieu. Faites cuire l’appareil ainsi obtenu dans un moule rond au micro-ondes entre 600 et 650 W pendant 4 à 5 minutes : votre gâteau doit avoir une texture de mi-cuit. Émiettez le gâteau encore chaud et formez des rectangles à l’aide d’un cercle ou de moules à financiers (cf. photo). Vous pourrez évidemment donner la forme que vous souhaitez avec le moule de votre choix. Pendant qu’ils prennent, réalisez une compote de fruits rouges avec le sucre et un peu d’eau. Quand les fruits ont la texture voulue, mettez les lamelles de nectarines afin qu’elles cuisent mais ne compotent pas. Dressez votre gâteau en alternant les tranches de nectarines compotées. Parsemez de menthe fraîche ou séchée. Servez avec la compote de fruits rougesdans un verre et une quenelle de sorbet à la mangue pour les gourmands !   DSCF4161